Ayant peur que votre chien fasse des bêtises, vous vous demandez s’il n’est peut-être pas mieux de le garder en cage lors de votre absence ? Cette solution peut être efficace, mais à vous d’en faire une bonne ou une mauvaise idée.

Comprenez pourquoi les bêtises ont lieu quand vous n’êtes pas là

Les sottises sont plus fréquentes lorsque vous n’êtes pas là, parce que votre petit toutou se sent seul. Comme il s’ennuie à mort, il essaie donc de s’amuser à sa façon, en déterrant les plantes, en déchirant les rideaux, ou en s’enroulant dans la boue. Il est également possible qu’il ne supporte pas votre absence. Puisque la situation le stresse à fond, il essaie ainsi de gérer sa frustration par des actes qui lui semblent moins angoissants. En plus de vous faire passer un message, il essaie d’extérioriser ses ressentis, de manière à ce qu’il ne sombre pas dans la déprime et multiplie encore ses sornettes.

La cage : une bonne idée si vous respectez certaines conditions

Ne pensez pas que le fait de mettre votre chien en cage est une punition que vous lui infligez. C’est plutôt un moyen de lui montrer que vous tenez à lui et que vous ne voulez pas qu’il lui arrive du mal. Toutefois, pour que cette solution soit convenable, assurez-vous que sa cage soit suffisamment large et lui permet de changer de position de temps en temps. Veillez également à ce que le dispositif soit bien aéré (privilégiez les barreaux ou les grillages aux murs), et qu’il soit parfaitement couvert sur le dessus pour protéger votre chien du soleil ou de la pluie en cas d’intempérie. Et surtout, il faut que vous y laissiez le nécessaire (de l’eau, des jouets, etc.) pour qu’il ne manque de rien même si vous n’êtes pas là. Si vous parvenez à respecter ces conditions, la cage ne devrait pas être un problème.

Dans quels cas la cage ne constitue-t-elle pas une solution appropriée ?

Opter pour la cage n’est pas une très bonne idée si votre chien souffre d’un mal-être quelconque, qu’il s’agisse d’une maladie, d’un trouble psychique, ou d’une perturbation émotionnelle. Ce dispositif ne lui convient pas non plus si vous comptez vous absenter longtemps (au-delà de 4 heures). En effet, s’il y reste toute une demi-journée, cela pourrait avoir des aboutissements négatifs sur son comportement. Et comme il risque d’y faire ses besoins, le côté confortable de son espace ne sera donc plus au rendez-vous. Une raison qui pourrait lui faire penser que vous l’envoyez à cet endroit pour le punir.

Que faire pour que la cage soit un bon moyen de préserver votre chien en votre absence ?

La cage ne s’adopte pas du jour au lendemain pour un chien. En effet, pour que ce dernier ne considère pas son enfermement comme un châtiment, il faut que vous l’habituiez à y rester de temps en temps dès son plus jeune âge. Lorsqu’il fait des bêtises, n’utilisez jamais la détention en cage comme punition. Et lorsque vous revenez de vos courses, ne manquez pas de lui emmener quelques friandises pour le féliciter d’être resté sage dans sa cage. De cette manière, il considèrera son petit séjour en cage comme une partie de plaisir, que cela n’affectera ni son bien-être moral ni sa santé corporelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here